Tiphaine Poli


Bonjour Tiphaine, est-ce que vous pourriez vous présenter ? 

Je m'appelle Tiphaine, j'ai 28 ans, je vis à Paris depuis 6 ans.


Quelle est votre pratique et depuis quand y travaillez-vous ?

Je suis graphiste et illustratrice depuis 4 ans.



Comment êtes-vous arrivée là ?

Après des études de commerce qui m'intéressaient très peu, je me suis rendue compte que j'aimais l'image, les publicités ce qu'elles cherchaient à raconter. C'est à ce moment là que je me suis rendue compte qu'il fallait que je m'oriente vers des études de graphisme pour mieux les comprendre et ainsi les créer.

Quels sont les médiums que vous utilisez ? 

J'utilise beaucoup Photoshop pour réaliser mes illustrations. Je prends aussi pas mal de photographies à l'argentique et au numérique, que j'exploite ensuite dans mes collages. Puis, les livres comme mon Herbier et des magazines, que je scanne ensuite.



Qu'est-ce qui définit votre travail ?

Je pense que c'est la notion de rêverie, un mélange entre le rêve et la réalité. J'aime penser qu'on plonge dans un univers un peu fou, poétique et onirique.


Travaillez-vous sur d'autres projets extérieurs ?

Une partie de mon travail est consacrée aux illustrations et l'autre au graphisme. Je continue à être très attachée aux commandes graphiques comme l'identité visuelle.


Une création pour nous faire rentrer dans votre univers ?

Half cloud : l'un des portraits végétaux. J'aime mélanger des textures de nuage, de mer et des plantes.



Pouvez-vous nous parler de votre processus de création ?

En général, je collecte des images que je trouve dans les livres, magasines ou je pioche dans ma bibliothèque de visuels pour trouver des éléments à détourer, et à associer. Ça peut-être des postures de personnes que j'aime bien, des textures qui sont graphiques, des plantes. Puis après, commence le long processus de recherche où je teste, je détoure des éléments, j'essaie des compositions, teste des associations d'éléments entre eux... J'ajoute, enlève des textures, retouches. Parfois, je n'y arrive pas et je reprends mon collage des mois plus tard.



Quelles sont vos sources d'inspiration? Comment arrivez-vous à rester créative ?

J'applique ce qu'un professeur m'avait dit "Consommer du visuel". Je me balade souvent dans les musées, galeries et dans les librairies. Je regarde beaucoup d'images, de livres qui parfois n'ont rien avoir avec le graphisme. Je fais beaucoup de captures d'écran, je prends en photos et je regarde et garde beaucoup de magazines. Je traîne sur les réseaux sociaux qui sont un bon moyen de découvrir des artistes. Puis par dessus tout, c'est le voyage. J'ai la chance de souvent me déplacer et c'est le meilleur moyen d'obtenir mes propres textures, paysages, montagnes, nuages et surtout couchés de soleil !


Quels sont vos futurs projets ?

Travailler avec une marque de cosmétique


Selon vous quel rôle est celui d'un artiste (designer ou artisan) dans le monde d’aujourd’hui ?

Pour moi, il peut tout simplement faire rêver et proposer une vision imaginaire que ce soit utopique ou dystopique. L'artiste a la possibilité de proposer un voyage dans un autre monde. Aussi, c'est quelque chose que je n'arrive pas encore à intégrer dans mon travail mais un artiste peut aussi mettre en lumière les maux de la société. L'image est un moyen puissant de transmettre un message.


De quoi vous ne pourriez plus vous passer ?

Voyager

Ton Artiste (ou designer / artisan) préféré ?

M/M Paris, leur univers est si singulier et riche, c'est incroyable.


Un livre ou une émission à nous conseiller ?

Le magazine Where is the cool?

Un compte Instagram qui vous inspire ?

La photographe Paula Codoner

Une destination rêvée ?

La Tanzanie





22/02/2021



70 vues

Posts récents

Voir tout